samedi 11 mai 2013

Georgetown (SC) à Belhaven



Samedi le 4 mai 2013, jour 286
Il a venté fort, il a plu et on a encore mal dormi.  Une autre journée pareille à celle d'hier.  Même condition de vent, Nord-est 20 à 25 nœuds, rafale à 30 et de la pluie pour agrémenter le tout.  Heureusement que 20 milles nautique pour se rendre à Georgetown (SC).  On a le projet de s'y arrêter pour 1 journée complète.  Quand nous y arrivons, il est 13h30.  La pluie a cessé mais le vent est encore très présent.  On s'arrête à une marina (la deuxième dans la ville) mais le gars nous dit qu'il n'ont pas de pumpout ont repart et on retourne vers la première marina qui elle, devrait avoir le pumpout.  C'est la marina Hazzard et ils ont tout ce dont on a besoin.  125$ plus tard, on repart et on s'accoste qu quai municipal.  Qui de jour gratuit pour les visiteurs.  On aimerai bien se trouver une petite bouteille de vin pour se récompenser après ces jours de misère:-)    Pendant que Pookye garde Oya Shivo, on prend une marche rapide en ville pour aller à la recherche d'un liquor store.  Ici à Georgetown pour les courses, épicerie et liquor, faut prévoir plus d'un mille.  Les rues adjacentes aux quais municipaux sont réservé aux restaurants et boutiques de toutes sortes.  Je crois qu'ils auraient avantage à ouvrir une épicerie et un liquor store.  C'est souvent ce que les plaisanciers recherchent.  Bref on marche et on cherche notre liquor store.  Ne trouvant pas, on demande à un jeune couple en pick up.  Monsieur consulte son téléphone et il nous dit qu'il y en a 1 dans 2 directions opposées.  Il offre de nous y conduire!  Il nous invite à monter dans sa boîte de pick up!  Dans la boîte du pick up?  Je lui dis :Mais n'est-ce pas défendu?  Il me répond qu'en Caroline du Sud presque tout est permis.  On s'embarque donc dans la boîte du pick up.  À peine un coin de rue et nous sommes rendu.  Ce genti couple nous offre même un lift pour nous ramener au quai municipal.  On le remercie mais on ne veut pas abuser de leur gentillesse.  Il ne pleut pas et la marche nous fait du bien.  On fait nos achats et on retourne avec notre cargaison sur Oya Shivo.  Avant  de repartir, on prend une petite marche à terre avec Pookye et on cherche pour une pizza... qu'on ne trouvera pas à proximité... alors on s'en passera.   On retourne sur Oya Shivo et on repart pour s'ancrer dans la baie en face de l'usine de métal.  Un peu bruyant mais bon ancrage. 

Dimanche le 5 mai 2013, jour 287
Comme prévu, on ne bouge pas aujourd'hui.  C'est encore dégueulasse aujourd'hui alors, on ne bouge pas.  Mario passera beaucoup de temps à essayer de colmater une fuite d'eau sur le refroidisseur du moteur pendant que je je mets quelques textes et photos sur le blog.

Lundi le 6 mai 2013, jour 288
Enfin pas de pluie aujourd'hui et un beau petit vent Sud-est  de 10 à 15 nœuds.  À marée basse, nous  quitterons.  En attendant cette marée, Mario complète les travaux sur le refroidisseur d'eau qui fuit et ça semble être concluant.  C'est ce qu'on verra dans les prochains jours. De mon côté j'échange quelques courriels avec les assurances pour le voilier et l'assurance pour le remboursement des frais médicaux que Mario a reçu à Nassau.  Ils doivent ENCORE étudier le dossier afin de voir si les frais encourus sont remboursable ou pas!!!  C'est assez standard dans le monde des assurances... les remboursements arrivent avec beaucoup plus de lenteur et de difficulté que les factures!!??!!   En fin d'avant midi je réussi à enfin savoir que nous aurons un remboursement... mais impossible de savoir quel en sera le montant.  C'est toujours ça de gagné.  13H30 on lève l'ancre. Cette marée aura l'avantage de nous pousser dans la rivière pour nous donner ainsi une meilleur vitesse avec moins d'effort.  Notre journée sera beaucoup plus belle que les précédentes.  Ça fait vraiment du bien.  Voile et moteur on se rendra jusque dans Bull Creek. 

Mardi le 7 mai 2013, jour 289
Dans la nuit, je me suis fait réveillé par un concert de chouettes.  Bull Creek est une petite rivière au beau milieu des forêts.  Des forêts denses et verdoyante. Pas étonnant qu'elle soit habité par toute sorte de gentilles petites et grosses bêtes de tout genre... dont les chouettes de cette nuit.   Elles ont de bonnes cordes vocales ces chouettes!  Elles ont, en tout cas, un bonne facilité à se faire entendre en pleine nuit.  Au réveil, on est heureux de constater qu'on aura la chance d'avoir une autre belle journée.  Départ 7h00.  Une journée sans histoire... plate... comme on les aime!!!  Non mais sans farce... juste une belle journée tranquille à profiter du bon temps qui nous est offert.  On fini cette journée à Calabash.  Là même nous nous étions arrêté lors de notre route vers le Sud.

Mercredi le 8 mai 2013, jour 290
Départ 6h45.  Il fait encore beau et on en est bien heureux.  Comme difficulté de route aujourd'hui nous aurons les inlets de Shallotte et Lockwood Folly à traverser.  Le pire des 2 c'est celui de Lockwoods Folly qui doit être fait à marée haute.  Notre alarme retenti un peu dans Shallotte mais ça va bien.  On accroche pas.  Lockwood ira très bien lui aussi.  Pookye a l'air caduc aujourd'hui.  Elle ne semble pas malade mais elle a vraiment une drôle d'attitude.  On est un peu inquiet mais elle ne fait pas de température mais elle a quelque chose... c'est certain.  Sur cette portion de route de l'ICW, il n'y a pas des tonnes d'endroits pour ancrer.  On se rend jusqu'à Southport (Cape Fear).  Pookye n'est pas mieux... mais elle n'est pas pire.  Au lieu de s'arrêter, car il est tôt, on décide de continuer malgré que nous sommes maintenant à marée descendante....  Ce qui n'est vraiment pas le meilleur moment pour remonter ce très gros inlet.  En théorie, quand on remontant vers le Nord on doit le faire avec une marée montante et quand on va vers le Sud une marée descendante.  Le fort courant de l'inlet nous aide au lieu de nous ralentir.  Mais on choisi de partir quand même.  Nous avons l'avantage du vent et des vagues.  Ça compensera un peu.  On n'a pas de surprise!  Notre vitesse, surtout au départ est très lente.  À peine 2 nœuds.  Plus on s'éloigne de l'entré de l'inlet, plus on gagne des nœuds.  On fini par arriver à Carolina Beach à 15h00.   Pendant que Mario fait les vérifications moteur habituelles, je vais en dinghy à la marina pour aller chercher des bidons de diesel.  Je revient avec mes bidons vides.  Leur pompe est défectueuse.  Seulement l'essence est disponible.  Faut aller en ville.  Mario et Pookye embarque dans le dinghy et on va au quai municipal.  Juste en face, une station d'essence et un dépanneur assez bien garni et près des quais une poissonnerie que nous avions découvert lors du premier arrêt.  Premier arrêt, la poissonnerie que je dévaliserai.  Thon, saumon, mahi mahi et crevettes.  La station service pour le diesel... et du vin.  On retourne sur Oya Shivo pour se faire un bon souper de poisson frais.  Hummm!!!  un délice!  Pour revenir à l'ai piteux de Pookye, nous avons trouvé, en revenant sur le voilier quel était le problème.  Figurez-vous que nous avions oublié de lui donner à manger ce matin !!???!!!  Pas fort celle là !!!???

jeudi le 9 mai 2013, jour 291
Départ 6h15.  L'élément essentiel de cette journée, la marée montante et même presque complètement haute .  Notre 6'6'' ici à beaucoup de difficulté avec cette section, si on se réfère à notre premier passage.  Ici entre Writhsville et Carolina Beach c'est probablement une des section qui nous a le plus fait ch....   On s'en sort sans anicroche.  L'alarme à sonné souvent même si on est à marée haute mais on n'accroche pas.  Mais, ce qui est moins agréable c'est qu'il nous faut attendre ¾ d'heure en position stationnaire en face du pont de Writhsville qui n'ouvre qu'une fois l'heure.  Comme on ne peut pas aller vite dans cette section, on à manqué l'ouverture de 7h00 il nous faut attendre cette de 8h00.  Àprès celui-ci, un autre pont à faire ouvrir, celui de Figure Eight ou on devra attendre un petit 15 minutes. Vient ensuite la portion de l'inlet de New River qu'on appréhende un peu mais qu'on passera haut la main en collant les bouées vertes entre le millage 260 et le 255 et on a eu de l'eau en masse.  On termine notre route à l'ancrage dans Mile Hammock Bay.  Il est 15h30.

Vendredi le 10 mai 2013, jour 292
Départ 6h15.  Une très belle journée.  Voile et moteur.  Ça va tellement bien qu'au lieu de s'arrêter à Beaufort NC comme prévue, on continue notre route sur Oriental.  Comme nous n'y sommes jamais allé, ça nous fera une nouvelle ville à inscrire dans nos mémoires.  À première vue c'est bien c'est juste que pour l'ancrage, il n'y a que très peu de place.  Une petite section de 9' de profondeur juste avant le pont qu'on ne peut traversé car il n'a que 42' (si ma mémoire est bonne).

Samedi le 11 mai 2013, jour 293
En avant midi on en profite pour quelques courses et une petite visite de la ville.  Ensuite c'est le plein de diesel et d'eau.  L'épicerie est à un peu plus d'un mile de marche.  Petite, mais il y a un peu de tout et les prix sont correct.  En ville, il y a une exposition artisanale.  Des artisans de tout les sortes exposent dans leur petit kiosque leurs œuvres.  Principalement, ils sont installés sur le terrain de Oriental Inn & Marina.  Comme c'est bientôt la fête des mères voilà bien une belle occasion pour une telle foire.  Il y a de très belles choses.  Plein de choses que j'aurais aimé acheter.  Mais mon porte-feuille ne veut pas.  C'est bien dommage que ce soit lui qui mène !?!   On prend notre diesel et notre eau à cette même marina.  Il est 11h45 et on se prépare à quitter.  Si tout va bien, ce soir nous serons à Belhaven.  Un autre endroit ou nous n'avions pas arrêté et que j'aimerais voir.  En partant d'Oriental, le ciel est nuageux.  On espère bien ne pas se faire surprendre par une orage car il y en a d'annoncé.  Il y a plusieurs voiliers dans la Neuse River et le vent est bon.  Voile et moteur, des pointes à 8 nœuds, on est bien content mais on surveille attentivement les orages qui montent au loin.  Celle au Nord ne nous inquiète pas mais celle qui arrive de l'ouest un peu plus.  C'est elle qui s'avance sur nous et elle est maintenant là, à moins d'un demi mille.  On voit très bien d'ailleurs ou l'eau tombe.  Quelques gouttelettes d'eau nous tombe dessus mais sans plus.  Le plus gros de l'orage restera à distance.  Nous entrons dans le canal qui réuni la Nause à la Pamlico.  Au millage 157.5 notre courroie de l'atlernateur se brise.  Comme c'est elle qui fait fonctionner la pompe à eau, vite, il faut éteindre le moteur et faire le changement.  C'était notre dernière et il n'y a pas si longtemps qu'elle est en place.  Elle n'aurait pas du brisé mais c'est comme ça.  Mario avait conservé les anciennes, usagées, qu'il avait déjà changé.  Il prend une de celle-ci pour nous permettre de repartir.  Pendant qu'on jette l'ancre le temps des réparation, une GROSSE ondée nous tombe dessus.  Ce qu'on n'a pas eu tantôt... on l'a maintenant.  15 minutes plus tard nous sommes de nouveau en route.  On arrive à Belhaven il est 19h10.  On s'ancre tout au fond de la baie non loin du pont. 

Aucun commentaire:

Publier un commentaire