samedi 7 février 2009

Le mât

Le 7 février 2009, nous sommes de retour à Hull. Cette fois encore, Gaston (mon père) et Thérèse (notre belle-maman) sont avec nous. La température est clémente. Il fait environ 10 degré mais comme nous sommes encore en février, le vent est encore frais. Contrairement à notre première visite, cette fois le voyage nous prend 7h00 au lieu de 5h30. Il y a un embouteillage monstre à la sortie de Boston vers Quincy. Plusieurs ambulances circulent sur la voix allant vers le nord. Entre la sortie 15 et la 12 nous roulons entre 5 et 10 km/hre... comme c'est long. Nous avons tellement hâte de se rendre à destination que la route nous semble interminable. Arrivé sur les lieux, nous arrêtons nous chercher un petit lunch que nous allons déguster sur NOTRE nouveau voilier. NOTRE PREMIER REPAS SUR OYA SHIVO. C'est vraiment agréable, même si nous ne pouvons pas en profiter comme nous le voudrions... faute de temps il est déjà 15h00 et nous avons beaucoup de boulot. Nous avons aussi communiqué avec le gars de la compagnie de transport, Simms Brother, qui s’occuperont de transporter notre bébé vers Rouses Point. Il doit nous rejoindre vers 15h30. Nous ferons les présentations et lui donnerons son acompte, comme entendu précédemment.

Après notre petit lunch nous nous affairons à préparer le mât. Pour le transport, nous avons choisit de l'envelopper, à tous les 3 pieds dans des bandes de polythène et du «duck tape». Des sandows sécuriseront le tout. Nos haubans sont du «rod riging» alors il nous est conseillé de faire attention pour ne pas «kinker» ils doivent rester le plus droit possible. Nous avons enlevé les barres de flèches, les lumières de mât, déflecteur radar. En plus d’éviter le bris dans le transport, ça permet aussi de faire suivre les haubans tout près du mât. Partout il y a de l’accastillage que nous ne pouvons pas enlever à cause que c’est riveté, nous installons généreusement une bonne bande de polythène et beaucoup de «duck tape», question de s’assurer que la gadoue s’infiltrera dans les poulies et réas. À la tête et à la base du mât, nous avons été, là encore, généreux dans le polythène et «duck tape»


Voilà que après 90% d’un rouleau de polythène de 25’ et 2 ½ grosses roulettes de «duck tape» le mât est fin prêt. Demain nous nous attaquons au voilier.
Il est maintenant l’heure de se trouver une place pour crécher. Hull est entouré d’eau, donc très touristique. Même si nous sommes hors saison, le prix des motels est au dessus de ce que nous avons comme budget. Alors nous nous éloignons un peu et trouvons logis à quelques 10 minutes plus au sud vers Hingham Town. Souper à une petite pizzeria en face du Best Western ou nous avons loué. La jeune serveuse est vraiment sympathique. Après le souper c’est la «game» de cartes traditionnelle et ensuite le dodo. Dodo certes mais pas pour nous. La chambre à côté de nous est habitée par un groupe de jeunes fêtards qui nous feront partager leurs musiques et éclats de rire. C’est après 2 appels à la réception et un avertissement de la visite imminente de l’arrivé des policiers que la fête se termine il est 2h30 du matin… enfin nous pourrons dormir quelques heures.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire