mardi 14 août 2012

Partie d'écluses à Verplanck Point (nord de NY)

Dimanche le 29/07/2012, jour 6


5h39 du matin... le train nous réveille. Des 2 côtés de la rivière il y a des trains... beaucoup de trains. Sur la rive Est, des trains de passagers et sur la rive Ouest des trains de marchandises. Alors, comme on est bien réveillé, aussi bien se lever tout de suite. Une petite «ryde» en dinghy avec Pookye qui n'a toujours pas accepter d'utiliser son tapis, et nous réinstallons le dodger et bimini car il pleut ce matin et nous sommes prêt à partir. 6H15 nous sommes en route. 7H00 nous sommes à l'écluse #9. Le monsieur de cette écluse est très gentil. En plus il ose quelques mots en français. Il nous dit que nous sommes ses premiers clients en direction des Bahamas pour cette année... C'est ben sur... nous sommes partis très tôt. Habituellement les gens partent en Octobre et nous sommes partis en Juillet.

Parenthèse :
Certain croirons que je ne sais pas compté. Je n'ai pas oublié de vous parlé de l'écluse #10... car il n'y en a pas... c'est pas de joke. Avec les années il y a eu des changements dans la route des écluses et le Gouvernement n'a pas jugé utile de renuméroter les écluses.

7H30 nous sortons de cette écluse pour ensuite entré dans l'écluse #8 à 8h00. 9H20 l'écluse #7 est passée. Entre l'écluse #8 et #6 il y a des travaux majeurs de dragage à cause de déversement de BPC dans la rivière. Des barges et des tugs partout. Comme c'est dimanche ils ne sont pas en opérations. C'est pas évident de se faufiler entre toutes ces barges alors facile d'imaginer que circuler dans ce secteur lorsque tous le monde travaille ce doit être l'enfer. Merci Justin pour cette précieuse informations pour notre parcourt. Sans celle ci nous aurions trouvé ce tronçons particulièrement difficile.

10h40 nous sortons de l'écluse #6. Depuis que nous sommes partis de Chipman Point nous n'avons pas rencontré beaucoup de bateau. Depuis que nous avons commencé à écluser... nous en avons rencontré encore moins. On pourrait croire que c'est notre terrain de jeu privé. À date, pour toutes les écluses traversée, nous y étions seul. 11H30 nous sortons de l'écluse #5. À 1h30 nous sommes arrêté une petite demi heure à Saratoga Battle Field pour une pause pipi pour Pookye qui n'y trouvera rien d'inspirant. Nous sommes à l'embouchure d'une petite rivière, il n'y a que du sable et des marécages. Pour y débarquer j'ai faillit perdre mes crocs dans la vase?!??!

Nous sortons de l'écluse #4 à 15h15. À l'écluse #3, nous avons de la compagnie. Un bateau moteur partagera l'écluse avec nous. Cette écluse, #3, est celle que je trouve qui nous a brassé le plus. Nous y faisons une descente de 20'. Notre plus grosse à date. Nous en sortirons à 16h00. Comme on a éclusé beaucoup aujourd'hui et comme il est impossible de terminer les écluses restantes (1 et 2) à cause de la grande distance à parcourir nous arrêterons à Mechanicville au quai municipal. Tous les services y sont gratuits. Quai,eau, électricité et pumpout. En passant, l'eau y est très bonne. Superbe quai. Très bien entretenu. Seul bémol, notre livre de «skipper Bob» nous informe de ne pas s'installer sous un lampadaire car il y a des bébittes à la tonne. Alors on s'installe en 2 lampadaires... pas compliqué... on est seul encore:-) Pour cette première soirée on ne peut pas se plaindre des bébittes... tant mieux.



Lundi le 30/07/2012, jour 7
Il fait très beau ce matin... et il fera très chaud. On est bien ici et pas pressé de repartir. Le quai nous offre une belle opportunité. Mario doit réparer notre indicateur de vitesse de vent qui a mal au ventre. Comme le mât est couché et le quai à une bonne hauteur c'est parfait. Moi j'en profite pour laver et cirer le cockpit. Pauvre petit bateau, nous n'avions pas eu le temps de le laver depuis que nous avons commencé les travaux du printemps... imaginez comme il est sale. Finalement nous avons fait plein de travaux. Voici un aperçu de notre journée de forcené. Dégelé le congélateur, démonté speedomêtre tête de mât, laver salle de bain, laver hatchs et hublots, guerre d'araignée sur le mât (Raid) (Mario en a dénombré 23), nettoyer filtre du robinet de cuisine, sécurisé lumière de tête de mât, graisser enrouleur section en tête de mât, graisser rail de grand voile, graisser poulies de mât, resserrer la strape d'alternateur, vérifier huile moteur, graisser caoutchouc contour des hatchs, ajuster goût d'eau de l'arbre d'hélice, nettoyer le réceptacle de la base de mât, laver et cirer le cockpit. Toute une journée.

En fin de journée nous irons faire un tour de ville. Les gens sont vraiment sympathiques. La plupart nous salut et plusieurs sont attiré par la bête (là je parle de Pookye... bien entendu...:-) ) Pour une petite ville de 5,200 habitants c'est vraiment très bien.



Mardi 31/07/12, jour 8

Départ à 12h30 après le plein d'eau (qui est très bonne) et après la vidange septique. Aujourd'hui nous n'avons que quelques milles à faire pour compléter notre parcourt d'écluses. Les 2 dernières écluses (#2 et #1) sont passées. Nous en sortons à 14h15. Depuis notre départ du mouillage de Gilbert Brook nous avons 126 milles nautiques de parcouru (126mn=145 milles terrestre ou 233km). Je vous entend dire que c'est pas beaucoup pour 8 jours. C'est environ 21 milles nautiques par jour pendant 6 jours (-2 jours à Mechanicville) à une moyenne de 4 nœuds à l'heure ( 1 nœud = 1,852 km/hre) C'est vrai que ça pourrait être plus... mais je suis en SABBATIQUE... faque on peut tu prendre ça relax?

Nous arrivons à Waterford vers 14h45. Nous droit au «free dock» de la ville de Waterford. Waterford est la jonction entre les écluses de la rivière Hudson et canal Érié. Il ne nous en coûtera que 5,00$ pour les douches. En fin de journée nous allons faire un tour de ville. Le parc des écluses vaut le détour. Les anciennes écluses sont encore sur le site et je trouve que c'est une très belle architecture et ils ont su la conserver et la présenter. Pendant notre balade nous avons découvert un quai offert par le chaîne «PriceChopper» (épicerie grande surface) très pratique pour les marins.



Mercredi 1er/08/12, jour 9

Ce matin, au réveil, Pookye est malade. Périodiquement elle fait une petite infection non connu (c'est pas faute d'avoir cherché). On garde la recette que le Vet. nous a donné et elle se rétablie rapidement.

Ce matin c'est nuageux contrairement aux jours précédents.

10h00 on quitte le quai de Waterford. Moi qui croyais avoir fini les écluses... il en restait 1.... celle de Troy. Cette écluse est gratuite... mais elle termine une longue série jonction de la rivière Hudson et du canal Éric. Cette écluse est aussi la plus difficile que nous ayons eu à traversé. Au lieu d'être avec câble comme les précédentes mais nous devons prendre nos amarres pour les passer autour d'un câble ou tuyau d'acier. Je trouve ça plus instable... mais on s'en sort vivant:-) à 11h00.

Sitôt sortie nous entrons dans le port d'Albany et son collège Naval (somptueux). Nous traversons ensuite le port qui comble plusieurs kilomètres. Après plusieurs kilomètres de port nous sommes arrêté pour une pause pipi pour Pookye dans un Parc Municipal «interdit aux chiens» Oups!!! on ne le savait pas... trop tard elle a fait son pipi... hihihi.... On finira notre journée en prenant un mouillage à Castelton Marina (5.00$ mouillage + 5,00$ douche). Pas plus d'une demi heure après avoir pris notre mouillage un grain se déverse sur nous. Heureusement c'est beaucoup moins fort que celui qui nous a forcé à changer notre route pour l.île de Valcourt il y a quelques jours.


Jeudi le 2/08/12, jour 10

Lev 6h15... la brume... la brume ÉPAISSE. Nous voulions partir tôt... mais on va attendre un peu. Le temps que la purée de pois se dissipe. Nous avons peine à voir le nez du voilier. On ne voit plus la marina de l'autre côté de la rive à quelques centaines de pieds. Nous ne partirons qu'à 8h00... direction Catskill ou nous remâterons le voilier. Plus exactement la marina Hop a Nose. 12H15 nous prenons le quai de service. Le proprio nous cédulera pour demain matin 8h00. Il fait chaud... c'est cuisant. La bonne nouvelle.. nous avons «skype» il y a longtemps que nous n'avons pas en une bonne connexion Internet, Cela me permet d’échanger avec mon fils Étienne Certes les enfants et petits enfants me manquent, mais je suis tout de même contente de faire ce voyage. Il y a longtemps que Mario et moi le préparons... mais cela n'empêche pas l'ennui. Mon père me disais : «on apprécie plus ce qu'on espère... sous-entendre voyage et famille. Au fait aujourd'hui Pookye va beaucoup mieux. Comme le dirait si bien Gaston:«maudit chien».


Parenthèse Home Hardware:
Il y a bientôt 1 mois que j'ai quitté mon travail. Certain de vous, comme Émilien, à qui je n'ai pas eu la chance de dire au revoir... (t'avais juste à pas prendre de vacances.... hihihi). Sylvie V. … je n'ai pas eu le temps de visiter ta nouvelle maison... désolé. Tous et chacun d'entre vous, sachez que je ne m’ennuie pas mais que je vous apprécie tous beaucoup et à mon retour une de mes urgences sera de vous rendre visite.



Vendredi le 3/08/12, jour 11

8h30 comme entendu... le gars arrive pour le remâtage. Tout ira bien. Il faudra tout de même 2 heures pour mettre le mât debout et le sécuriser pour qu'on puisse quitter la marina et aller jeter l'ancre pour réinstaller tout notre gréement. Faut remettre la baume, les cordages, ajuster les haubans et les bas-haubans, ajuster le patara et l'étai, remettre les voiles et le dutchman, les lumières de mât et de nav. La journée est torride... nous avons de la difficulté à travailler tellement il fait chaud. Sitôt les ajustement compléter nous profitions de la marée descendante pur faire le plus de miles possibles avant la brunante. La marée peut nous ralentir de quelques 2,5 nœuds. Pour un voilier qui avance à 5 ou 6 nœuds... c'est ÉNORME. Faut aussi considérer le vent qui peut jouer contre nous et lui aussi nous ralentir de quelques nœuds lui aussi. Alors si on ne veut pas faire du sur-place faut aussi considérer ces éléments.



Samedi le 4/08/12, jour 12 et 13

On se lève à 6h38. Destination, Chelsea et les environs. Sur notre chemin nous arrêterons à Glasco pour 1 pause pipi. Une très belle descente pour un pause (pipi ou autre). Aujourd'hui... aucun vent. À peine après avoir traverser la région de Pooghkeepsie nous croisons quelqu'un de connu. Bateau blanc et vert, grande voile brune... c'est le Castafjord... L'ancien voilier de Mario. Qui aurait cru. Nous sommes sidérer... faut acheter un billet de lotto :-) On se serait donné rendez-vous qu'on aurait pas mieux réussi cette rencontre. Quelle beau hasard. Nous échangeons quelques mots et continuons chacun notre route.

C'est beau et très chaud encore aujourd'hui. Quelques minutes après avoir passé le pont de Newburg/Beacon, le moteur fait des ratées puis il s’éteint... et ne repart plus. Comme si on avait besoin de ça... le vent vent de se lever. Il y a plus de 15 nœuds de vent, en pleine face, dans une rivière, pas loin d'un pont. Sans moteur dans un endroit étroit... c'est moins le fun... pas le choix, on sort le fock pour se rendre à l'abri et vérifier le problème du moteur. Finalement c'est simple... le moteur prend de l'air. Le collet d'une connexion de diesel laisse passer l'air faut resserrer et le tour est joué. La météo annonce des orages pour cette fin de journée et une veille d'orages violents pour demain en après-midi jusqu'au lendemain fin d'avant-midi. On va donc changer de place pour ce protéger un peu du vent. Nous nous rendons à Cornwall-on Hudson... un peu plus vers le Sud, de l'autre côté de la rive et on attendra que ces orages passent. Inconvénient : le train... mais la protection est bonne avec ce vent Sud... c'est ce qui compte. Parlons train, la côte Est : les trains passager, là côte Ouest les trains de marchandises. Mais des trains... ça sifflent... et plus d'une fois à part ça!!???!! C'est assez incroyable la quantité de trains qui passent dans une journée... et la nuit. Mais au moins nous sommes à l'abri.



Dimanche 5/08/12, jour 13

La météo est la même, des orages violents sont encore annoncés. 14H30 l'orage arrive. C'est costaud... et ça avance vers nous. Ciel noir, éclair, tonnerre, grands vents. Presque tout y est... manque juste la grêle... mais c'est correct. Ça dure rarement longtemps ce genre d'orage... mais ça dépeigne...Aucun problème, nous sommes bien encré, l'ancre ne chasse pas. On surveille... l'orage passe et quelques-unes d' autres se succéderont mais beaucoup moins forte que la première. Pas de stress nous sommes bien et en sécurité... c'est ce qui compte. Entre les orages je vais à terre avec Pookye qui éprouve un peu de misère avec ces besoins. C'est qu'il n'y a pas de gazon.... He oui... madame n'aime pas faire dans la roche.... alors elle fait rien... On sait bien qu'elle a très envie... mais rien à faire. Rien ne l'inspire, ni son tapis gazon installé avec des petites branches sur le pont du voilier, ni la roche de la plage ou nous sommes. Faudra bien qu'elle choisisse un des 2 endroits. Entre ces orages et les aller/retour sur la plage... c'est la farniente à bord.



Lundi 6/08/12, jour 14

En me réveillant ce matin, je prend Pookye, qui était couché avec nous, et je la met dehors, côté cour. C'est à dire par le hatch avant, à quelques pas de son tapis gazon. Elle me regarde par le hublot mais je l'ignore. Je fait semblant de dormir. Tout à coup on l'entend tourner en rond.... Eureka... elle fait ce qu'elle a à faire... je lui donne 1 bonbon pour chien pour la félicité. Espérons qu'elle récidivera. 14H00 nous levons l'ancre avec la marée descendante. Un bon vent Nord... nous tentons une sortie à voile. Cette parti de rivière est étroite et sinueuse. Après quelques milles, on affales et on part le moteur. On passe devant la base militaire de West Point. Perdu dans le milieu de nul part entouré de montagnes et y trouver de superbes bâtiments... Tous le long de ce parcourt, des dizaines de maisons plus somptueuses les unes que les autres. De véritables châteaux. La vie des gens riches... encore une fois. C'est jolie à voir, je vous l'accorde, mais personnellement je trouve ça aberrant. D'énormes résidences comme ça, possiblement qu'un ou 2 individus y habitent. Grande consommation de tout. Ça fait marché l'économie... Est-ce vraiment de ça qu'on a besoin!!???!! Si j'avais beaucoup d'argent... est-ce genre de choix que je ferai.... je crois bien que non.... du moins j'espère que non je ne peux pas savoir car j'ai pas d'argent... alors c'est facile à dire que j'en veux pas. Mais je suis plus de style simplicité. Il me semble que ça m'habille mieux...:-)

Bref nous arrivons à Verplanck Point., quelques milles au nord de Ossining (ou il y a la prison de Sing Sing) La rivière commence à élargir à partir d'ici. Nous jetons l'ancre dans la baie en face de la marina.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire